AFEI

Vous êtes dans » Accueil » L’AFEI réagit à la campagne de communication de la METRO sur le tri des déchets

Article Taggé ‘afei38’

L’AFEI réagit à la campagne de communication de la METRO sur le tri des déchets

L’afei regrette le caractère sexiste de l’opération de communication relative au tri des déchets qu’elle vient de lancer.

Il y avait maintes iconographies possibles pour représenter le fait que nous soyons tous et toutes concernés par la nécessité de trier nos déchets. Mais plutôt que choisir une femme (mais aussi un homme) voire pire de très jeunes filles, entourées de film plastique, au milieu de divers déchets, d’autres illustrations auraient pu être utilisées en étant tout aussi interpellantes…

A l’heure où nous nous battons, élu-es comme citoyen-es, quotidiennement pour faire entendre la voix des femmes, leur combat pour leur respect et leur dignité, Alors que la Métro conduit une action au long court sur les violences faites aux femmes, cette illustration les rabaissent à l’état de déchets jetables. Il est évident que ce qui est méprisant pour les femmes l’est aussi pour les hommes.

Comment se fait-il que ce risque n’ait pas fait l’objet d’un rejet lors des différentes étapes de validation de cette campagne publicitaire ?

La déléguée à l’égalité de la Métropole grenobloise a-t-elle été consultée avant de lancer cette campagne ? Les services n’ont-ils pas pu alerter les protagonistes avant ?

Nous demandons bien évidemment le retrait de cette campagne et invitons les responsables de la communication, les services et les élu-es à se former sur les risques discriminatoires des campagnes publicitaires ou à défaut de consulter les services et élus concernés par ce thème.

Posté à 17:43 le 3 octobre, 2017 | Lire la suite »

Un nouveau Conseil d’administration

CA AFEI 2017-2020 réduite

L’Association des Femmes Elues de l’Isère a tenu son Assemblée Générale annuelle le 17 juin dernier à Echirolles et a ainsi renouvelé son Conseil d’Administration pour 3 ans.

Après avoir fait le bilan des actions menées en 2016 et leurs financements, le bureau de l’association a vivement remercié la centaine de communes adhérentes ainsi que le soutien du Département de l’Isère.

L’année 2017 qui a démarré avec une enquête sur les binômes départementaux, sera consacrée à rencontrer les élu-e-s sur les territoires, au sport féminin de haut niveau, à la place des femmes dans les exécutifs locaux et à la question des femmes dans l’espace public.

Posté à 15:04 le 22 juin, 2017 | Lire la suite »

Harcèlement scolaire, l’AFEI s’associe à la campagne nationale de prévention

harcelement360

S’il s’est considérablement aggravé ces dernières années notamment avec l’arrivée des réseaux sociaux. Le harcèlement scolaire est plus facile de critiquer et d’attaquer derrière un ordinateur qu’en face à face. La journée du harcèlement est une journée où collectivement, nous devons dire stop et encourager toutes les formes de lutte contre le harcèlement en milieu scolaire. En tant qu’élues de terrain, mais aussi mamans, nous sommes confrontées tous les jours aux dangers d’internet et au cyber-harcèlement qui provoquent une souffrance extrême chez nombre d’adolescents qui pour certains, décideront même que la vie n’en vaut plus la peine. Il est de notre devoir à toutes et à tous d’informer et d’encourager les initiatives en faveur de la communication sur le sujet afin de sensibiliser dès le plus jeune âge les enfants, en milieu scolaire, aux risques du harcèlement.

Nous souhaitons par exemple qu’un module spécifique au cyber harcèlement soit intégré dans la formation des élèves comme des enseignants afin de développer la prévention auprès des enfants. Mais cela ne suffit pas, notre rôle en tant qu’adulte  est primordial devant le danger d’internet. Il faut absolument communiquer sur le sujet avec ses enfants afin de les alerter sur les éventuelles dérives de publications, de dialogues et envois de photos personnelles entre amis, les dégâts pouvant être irréversibles.

De plus, le danger est encore plus élevé chez les filles selon une récente étude menée sur le cyber-harcèlement. 22% des filles ont été traitées de « pute » et de « salope » et 20% d’entre elles rapportent avoir été insultées en ligne sur leur apparence physique.

L’AFEI est pour une prise conscience collective, doublée d’un renforcement des sanctions lorsqu’il est fait usage d’un réseau de communication en ligne et notamment lorsque les faits ont été suivis du suicide de la victime car, aujourd’hui les faits de cyber harcèlement sont moins sévèrement punis que le vol à l’étalage ou le recel d’une bicyclette.

Posté à 12:06 le 5 novembre, 2016 | Lire la suite »