AFEI

Accueil » L’Association des femmes Elues de l’Isère et le réseau national « Elles aussi » alertent les candidat.e.s aux municipales 2020

L’Association des femmes Elues de l’Isère et le réseau national « Elles aussi » alertent les candidat.e.s aux municipales 2020

La parité femme-homme dans les instances politiques est en vigueur depuis 20 ans en France. Pourtant l’examen de l’organisation des exécutifs municipaux et intercommunaux par le Haut Conseil à l’Egalité femme-homme (HCE) révèle encore une inégalité de fait dans la répartition des pouvoirs entre les femmes et les hommes, avec une forte répartition stéréotypée des délégations municipales comme intercommunales.* Il révèle également une minoration réelle des femmes dans les conseils et exécutifs intercommunaux. Pour les plus hautes responsabilités, les maires sont à 84 % et les présidents des intercommunalités à 92 %, des hommes.

Si la loi sur la parité FH s’applique désormais dans les communes de plus de 1000 habitants pour la parité dans les conseils municipaux, que va-t-il se passer dans les plus petites communes ? Et, qu’en sera-t-il de leurs exécutifs ? Comment les conseils intercommunaux et leurs exécutifs seront-ils composés ?

C’est à tous ces constats et à toutes ces questions que l’Association des Femmes Elues de l’Isère et le réseau national Elles aussi souhaitent des réponses et veulent connaitre les intentions en la matière de parité, de la part des candidat.e.s « têtes de liste » aux élections municipales et intercommunales de mars 2020 pour l’établissement de leurs futurs exécutifs et pour leur représentation dans les instances intercommunales.

Un questionnaire sera prochainement envoyé aux candidats déclarés dans les communes. Les résultats seront publiés afin que les électrices et les électeurs soient informé.e.s de leurs intentions.

Laisser une réponse