AFEI

Vous êtes dans » Accueil » Un Film : Les Pionnières en politique, en Isère

Documents

Un Film : Les Pionnières en politique, en Isère

A l’occasion des 70 ans de l’association, Brigitte Périllié, co-présidente, a réalisé, un film à partir d’entretiens de femmes politiques iséroises, élues avant les lois pour la Parité.

Dans l’ordre de parution :

Elisabeth Fabre, ancienne Conseillère municipale de Meylan de 1965 à 1971 et ancienne présidente de l’association de 1971 à 1977 ;

Odile Sicard, Députée de 1981 à 1988 ;

Madeleine Barrathieu, Adjointe au maire de  St-Martin d’Hères de 1977 à 2001   et Conseillère générale de 1985 à 1998 ;

Andrée Rabilloud, Maire de St-Agnin sur Bion de 1989 à 2014 et Conseillère régionale de 2004 à 2015 ;

Aline Haberer, Conseillère municipale à Allevard de 1977 à 1989 et Conseillère régionale de 1982 à 1985 et de 1988 à 1991 ;  

Annie Deschamps, adjointe au maire de 1977 à 1983 puis de 1995 à 2008  et Conseillère générale de 1985 à 1998 ;

Françoise Paramelle, adjointe au maire de Grenoble de 1983 à 1995  et Conseillère générale de 1995 à 2001.

 

Cliquez sur ce lien pour voir le film : Les pionnières en politique, en Isère  –  durée 30′

Posté à 19:43 le 2 mai, 2016 | Lire la suite »

Parution : Action sociale et développement durable

L’AFEI a le plaisir de présenter ses premiers actes de ses journées d’études.

Action sociale et développement durable, pourquoi ? Pour qui ? Comment ?
Ou, qu’est-ce qu’une action sociale ?

Journée organisée à l’Isle d’Abeau, le 5 février 2009.

Faire émerger la dimension sociale « oubliée » du développement durable.

« La thématique du développement durable croise plusieurs questions qui sont au cœur de ce que chacun, à des degrés divers : la question des inégalités, des solidarités inter-générationnelles, de la qualité de l’environnement et de la nécessité de sa préservation.

Mais elle met aussi l’accent aussi sur les conflits de logique entre l’économique, l’environnement et le social et l’articulation de ces dimensions renvoie à la question plus philosophique de la finalité des activités humaines.

Que l’on aborde la question du point de vue de l’emploi, de la cohésion sociale, de l’impératif de santé publique, sous l’angle du respect des droits de l’homme ou de la mobilisation du « capital social », il est essentiel de comprendre comment chacun dans son domaine d’activité et/ou de militante contribue à mettre en œuvre utilement les formes du lien social… »

Extrait de l’intervention de Claudine OFFREDI.
Professeure à UPMF – management des politiques sociales

Posté à 23:56 le 2 octobre, 2009 | Lire la suite »