AFEI

Vous êtes dans » Accueil » Rapport annuel égalité femme-homme : une rencontre en juin 2018 pour en parler

Journées d’études

Rapport annuel égalité femme-homme : une rencontre en juin 2018 pour en parler

les premières expériences de rédaction de ces rapports apportent un certain nombre d’éclairages sur la façon dont cela se passe dans les collectivités concernées : quels sont les difficultés rencontrées, les leviers identifiés, les effets produits au terme de la démarche d’analyse ?

Des plans d’actions ont-ils été élaborés ou transformés à la suite de cette démarche ?

Nous vous proposons de nous rejoindre pour en parler en juin prochain. en attendant, faites nous part de votre expérience.

Posté à 17:07 le 23 mars, 2018 | Lire la suite »

Le rapport annuel des collectivités locales pour l’égalité femme-homme

C’est désormais une obligation annuelle que de présenter, lors du débat d’orientation budgétaire, pour toutes les collectivités locales de plus de 20 000 habitants, un rapport exposant la gestion interne et les politiques publiques appliquées pour l’égalité entre les femmes et les hommes sur tout leur territoire.

L’AFEI, qui a recueilli un certain nombre d’entre eux l’an dernier, a recensé les actions entreprises en 2017. Pour 2018, elle propose de réunir les 20 collectivités de l’Isère pour débattre de l’importance de ces rapports et de ce qu’ils entrainent en interne comme dans les territoires. Cette rencontre aura lieu courant juin 2018.

 

Posté à 17:00 le 23 mars, 2018 | Lire la suite »

Parution : Action sociale et développement durable

L’AFEI a le plaisir de présenter ses premiers actes de ses journées d’études.

Action sociale et développement durable, pourquoi ? Pour qui ? Comment ?
Ou, qu’est-ce qu’une action sociale ?

Journée organisée à l’Isle d’Abeau, le 5 février 2009.

Faire émerger la dimension sociale « oubliée » du développement durable.

« La thématique du développement durable croise plusieurs questions qui sont au cœur de ce que chacun, à des degrés divers : la question des inégalités, des solidarités inter-générationnelles, de la qualité de l’environnement et de la nécessité de sa préservation.

Mais elle met aussi l’accent aussi sur les conflits de logique entre l’économique, l’environnement et le social et l’articulation de ces dimensions renvoie à la question plus philosophique de la finalité des activités humaines.

Que l’on aborde la question du point de vue de l’emploi, de la cohésion sociale, de l’impératif de santé publique, sous l’angle du respect des droits de l’homme ou de la mobilisation du « capital social », il est essentiel de comprendre comment chacun dans son domaine d’activité et/ou de militante contribue à mettre en œuvre utilement les formes du lien social… »

Extrait de l’intervention de Claudine OFFREDI.
Professeure à UPMF – management des politiques sociales

Posté à 23:56 le 2 octobre, 2009 | Lire la suite »